Chargement...
 

Imprimer

 

1.2 L'approche formaliste

Présentation générale

 

On entendra ici par formaliste l'approche qui s'intéresse strictement au texte. Celle-ci prend racine dans les théories de Jakobson qui définissent la fonction poétique du langage. Cette fonction poétique est celle que mobilise un ou une locutrice lorsqu'elle cherche à faire de son message un objet esthétique. Elle met alors l'accent, de façon dominante par rapport au langage conversationnel, sur la matérialité même du code linguistique (Jakobson 1963). Elles proposent une première description de procédés poétiques, posant un socle à partir duquel se déploiera ensuite toute une généalogie théorique. Dans la prochaine section, je présenterai les trois grandes étapes de développement de cette approche de façon à dégager des analyses de chaque théoricien et théoricienne, les outils aujourd'hui disponibles pour la critique d'oeuvres. Il apparaît qu'à l'étape actuelle de la progression de la construction de la connaissance concernant la littérature dans les langues des signes, les études qui adoptent une approche formalistes sont toutes issues de la linguistique et les travaux de Klima et Bellugi y sont pionniers. Cependant, les approches saisies ici ne sont pas des catégories étanches. Il s'agit surtout de balises permettant de se repérer dans la topographie actuelle de la connaissance, et on peut bien imaginer que de d'autres disciplines proviennent également des études qui s'intéressent au texte, à sa structure, et à ses fonctionnements et adoptent une approche formaliste. Ce que je raconterai dans les prochaines pages est la progression de son développement.

 
Commençons par présenter le premier temps de cette approche dite formaliste.