Chargement...
 

Imprimer

1.3 L'approche exploratoire

Présentation générale

 

Si les théories formalistes sont convergentes, celles que nous appellerons ici exploratoires sont divergentes. On rassemble sous cette bannière toute étude qui, partant d'un objet poétique signé, cherche à dégager les pistes à défricher puis à développer dans le but de parvenir à une critique cohérente et complète. Autrement dit, là où les théories formalistes appréhendent la poésie par le biais d'une approche analytique équipée, pour le moment, des outils de la linguistique, les autres, liées par une question générale commune et générant autant de méthodologies que d'avenues explorées, construisent leur discours au fil des processus. Suivant cette approche, on demande : « Qu'est-ce que chacune des composantes de la poésie signée nous indique comme voies à explorer afin de parvenir, à terme, à une critique qui lui corresponde ? ».

 
Heidi Rose (Rose 1992a; Rose 2007) répond : le corps. Dirkson-Bauman (1998; 2007) répond : l'inscription dans l'un ou l'autre courant de la littérature états-unienne, de l'histoire de l'art ou des études cinématographiques. Frishberg (1988) et Bahan (2007) cherchent, pour leur part, à jeter les bases d'une nomenclature des genres et des styles, tandis que Krentz (2007) se préoccupe de ce qui adviendra de l'articulation entre culture Sourde et littérature signée à l'heure de sa diffusion tous azimuts rendue possible par internet.

 
Ces parcours de recherche soulèvent dans la foulée un foisonnement de questions nouvelles. Les textes qui paraissent aujourd’hui proposent encore parfois les tout premiers essais de réponses. Certaines de ces questions sont formulées en même temps chez les formalistes, d'autres sont le fruit des approches exploratoires : la question de la performance qui mène à celle de l'auteurship (on serait tenté de dire signature) ; la question de la traduction; la question de l'édition et de la conservation des oeuvres; la question des techniques, des styles et des genres; la question de la relation avec d'autres disciplines artistiques et du positionnement parmi elles; la question du rôle de la critique.
La structure de la prochaine section de cette thèse sera à l'image de cette sensibilité et procédera davantage par échappées thématiques que par chronologie. Mentionnons en ouverture que ces approches exploratoires semblent succéder aux approches strictement linguistiques, du moins en ce qui concerne les États-Unis. On voit apparaître les premiers textes de cette approche au courant des années 1980. Notons également que le premier livre colligeant des textes de cette approche paraît en 2007, deux ans après la monographie de Sutton-Spence dont nous avons fait état dans la section précédente. Ces textes apparaissent après ou dans la mouvance de l'élaboration d'une théorie endogène de la littérature signée, ce qui contribue à mettre fin à l'arrimage obligatoire aux langues vocales. Des sensibilités politiques déterminent les analyses et ici, comme dans la section précédente, je tâcherai d'en dégager les grands traits.

 
Voyons d'abord comment l'approche se saisit du sujet.