Chargement...
 

Imprimer

1.3.4 Conclusion partielle: Guide de lecture critique

 

En somme, une fois les propositions issues des approches formalistes et exploratoires mises ensemble, voici ce que devient la carte conceptuelle des outils d'analyses. (Cliquer sur la carte permet de l'ouvrir dans une visionneuse externe ou de la télécharger, ce qui en facilite la lecture)

 
Image

 
L'attention apportée par Sutton-Spence au rôle de « poète de communauté » ainsi que le lien étroit qu'entretient la création avec l'histoire de l'émancipation de l'identité Sourde invite, face à une oeuvre, à poser la question de son positionnement dans cette histoire et à la situer dans l'ensemble de la création Sourde. A cet effet, j'inclue immédiatement dans cette carte conceptuelle la mention du manifeste De'VIA bien qu'il sera présenté seulement dans la prochaine section.

 
À la grille d'analyse extraite des études menées par les linguistes qui adoptent des approches formalistes et décrites à la section précédente se sont ajouté des pistes d'observations suivant un angle littéraire, pictural ou cinématographique, ou encore concentrées, sur la dimension performative des oeuvres. On remarque également, cependant, que même si les chercheurs et chercheuses se sont questionnées sur cette dernière caractéristique, les analyses n'ont pas exploré la poésie signée en tant qu'art de la scène et il serait pertinent notamment de l'analyser sous l'angle de la représentation. Par ailleurs, l'essai de nomenclature des genres et des styles de Bahan m'a donné l'occasion de regrouper en familles des techniques et des figures conventionnelles donnant également une assise à l'analyse des oeuvres.

 
Des questions de fond ont aussi été soulevées, l'étude en cours ici a permis par exemple d'identifier la pertinence d'un état des lieux sur la question de la traduction d'oeuvres et, entre autre, du rapport par là entretenu entre les langues vocales et les langues des signes. Les questions portant sur le lien entre le corps et le texte, menant à celle de l'autorité et de l'intercorporalité dans les oeuvres n’ont donné lieu qu'à des esquisses et la recherche demande à être poursuivie. Il en est de même pour la question soulevée par Krentz en ce qui concerne les modalités de publications et de diffusion des oeuvres tant sur le plan de la création, de la critique que d'un point de vue sociolinguistique.

 
Au chapitre 3 de cette thèse, je reprendrai la question de l'intercoporalité et proposerai un outil d'analyse en espérant contribuer aux réflexions en cours. Avant d'y parvenir, cependant, je propose de faire l’expérience de cette grille synthèse des outils d'analyse en y prenant appui pour élaborer une critique complète d'une oeuvre donnée.